Parents isolés : quelles aides financières ?

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Sommaire

Élever un enfant seul n’est pas une chose facile à faire, surtout si vos revenus ou votre temps de travail sont limités par la situation. Heureusement, il existe des aides et des avantages fiscaux dont vous pouvez certainement bénéficier. Le point maintenant.

Aides aux parents isolés : sous quelles conditions ?

En plus des aides classiques accordées aux familles, d’autres allocations ont été créées pour les parents élevant seuls un ou plusieurs enfants. Le montant de ces aides dépend :

  • de l’âge de l’enfant ;
  • du fait qu’il demeure, ou non, à charge du parent qui demande l'aide.

En revanche, ces allocations cessent (excepté si l'adulte qui s'occupe de l'enfant n'est ni son père ni sa mère) en cas de :

  • remariage ;
  • conclusion d’un pacte civil de solidarité ;
  • concubinage.

Différentes aides pour les parents isolés

L'ASF, ou allocation de soutien familial

Cette allocation :

  • est versée jusqu'aux 20 ans de l’enfant ;
  • est un droit, quelles que soient les ressources du parent ayant l'enfant à charge ;
  • s’élève à 115,99 € par mois et par enfant privé de l'aide de l'un de ses parents (depuis le 1er avril 2020).

Dans le cas où l’un des parents divorcés ou séparés ne s’occuperait plus de l’enfant, cette aide peut être versée par l'ARIPA (Agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires) à titre d’avance sur une pension alimentaire impayée.

Par ailleurs, l’allocation de soutien familial différentielle permet de garantir le montant de 115,99 € par mois et par enfant si le montant de la pension est inférieur à cette somme. L'ASF différentielle permet d'apporter un complément de revenu au parent isolé.

L'AGEPI, ou aide à la garde d'enfant pour parents isolés

Cette aide a pour but d’assister un parent isolé ayant un emploi et cherchant à faire garder son ou ses enfants. Elle est accordée :

  • pour chaque enfant à charge de moins de 10 ans ;
  • aux personnes qui ne touchent ni allocations chômage, ni RSA ;
  • aux personnes qui ont un contrat d'embauche d'au moins deux mois ou entrent dans une formation de 40 heures minimum.

Son montant est compris entre 170 et 520 € par mois, selon la situation familiale et professionnelle des parents qui la demandent.

PAJE : attention à la majoration du plafond d'accès

La prestation d’accueil du jeune enfant est une aide versée par la CAF aux parents sous conditions de ressources :

  • Cette aide a un plafond d’accès, ce qui signifie que vous ne pouvez pas la toucher si vos revenus mensuels dépassent une certaine somme.
  • Cependant, si vous élevez seul un ou plusieurs enfants, ce plafond d’accès peut être majoré pour vous permettre d’en disposer.

Parents isolés et aide fiscale

Un parent isolé bénéficie d’une demi-part fiscale en plus dans le cadre du calcul de ses impôts :

  • Cela signifie que votre foyer fiscal est plus grand d'une demi-part, pour les mêmes revenus. Vos impôts peuvent donc être réduits.
  • Cette aide vous est aussi accordée :
    • si vous étiez parent isolé sans personne à charge,
    • si vous avez élevé votre ou vos enfants seul pendant au minimum cinq années.

Pour approfondir le sujet :

Ces pros peuvent vous aider