Formalités pour un voyage en République Dominicaine

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Formalités pour un voyage en République Dominicaine

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Vous projetez de faire un voyage touristique en République Dominicaine. Cette île des Caraïbes est située à environ 9 heures de vol de la France. La langue parlée est l’espagnol.

Vous trouverez dans cette fiche pratique les formalités pour un voyage en République Dominicaine.

Lire l'article Ooreka

1. Munissez-vous des documents nécessaires pour un voyage en République Dominicaine

Pour pouvoir séjourner en République Dominicaine, un certain nombre de documents administratifs sont requis.

Pour entrer sur le territoire

Pour entrer en République Dominicaine, vous devez être en possession d’un passeport ayant une durée de validité d'au moins 6 mois après la fin du séjour prévue dans le pays.

Pour un séjour de 3 mois maximum, les ressortissants français ne sont pas soumis à l’obligation de visa.

Pour voyager avec des enfants

Les mineurs, quel que soit leur âge, doivent avoir un passeport individuel.

Depuis le 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Il suffit de compléter le formulaire Cerfa n° 15646*01.

Pour conduire une voiture

Pour conduire en République Dominicaine, le permis de conduire français suffit.

Pour louer une voiture, il faut :

  • posséder le permis de conduire national depuis plus de 1 an ;
  • avoir 25 ans révolus.

Les loueurs de voiture sont nombreux dans les grandes villes. Préférez les compagnies internationales, dont les véhicules et les assurances sont fiables.

Lire l'article Ooreka

Pour en savoir plus

Pour obtenir toutes informations utiles, contactez :

Lire l'article Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Respectez les formalités douanières en République Dominicaine

La carte de tourisme

À votre arrivée en République Dominicaine, et avant même de passer la douane avec vos bagages, vous devez acheter une carte de tourisme (tarjeta de turismo). D’un montant de 10 €, elle se paie en espèces (dollars américains, pesos dominicains ou euros). Vous pouvez également vous la procurer avant de partir auprès d'un des consulats de République Dominicaine en France :

  • À Paris – 24, rue Vernier, 75017 Paris. Tél. : 01 55 37 10 36. Courriel : [email protected]
  • À Marseille – 146, rue Paradis, 13006 Marseille. Tél. : 04 91 57 01 00. Courriel : [email protected]
  • À Bordeaux – 2, place de la Bourse, 33076 Bordeaux Cedex. Tél. : 05 56 79 44 44. Courriel : [email protected]
  • À Lyon – 16, rue du Murget, 69680 Chassieu. Tél. : 04 78 90 26 01. Courriel : [email protected]
  • À Nice – 107, quai des États-Unis, 06300 Nice. Tél. : 04 93 62 03 16. Courriel : [email protected]

Cette carte de tourisme est valable 1 mois. Au-delà de 1 mois de séjour, vous devez payer une taxe calculée en fonction du temps supplémentaire passé sur place.

Au moment de partir, vous devez également vous acquitter d'une taxe de départ de 20 US$ (50 US$ si votre séjour a duré plus de 1 mois).

Les moyens de paiement et devises

La monnaie locale est le peso dominicain (RD$), mais le dollar américain (US$) est accepté à peu près partout, notamment dans les hôtels de catégorie supérieure.

Vous pouvez changer vos euros dans toutes les banques et dans tous les bureaux de change.

Les principales cartes de paiement sont acceptées (MasterCard, Visa et American Express) dans de nombreux établissements touristiques. Il y a des distributeurs de billets dans toute l'île.

Ce qu'il est possible de rapporter en France

Concernant le tabac et l'alcool, la loi vous oblige à vous limiter à votre consommation personnelle. Les quantités maximales sont les suivantes :

  • Pour le tabac – 200 cigarettes ou 100 cigarillos (d'un poids maximum de 3 g chacun) ou 50 cigares ou 250 g de tabac à fumer (tabac à rouler et autres).
  • Pour l'alcool – 4 L de vin (non mousseux), 16 L de bière, 1 L d'alcool ou boissons alcoolisées titrant plus de 22°, ou 2 L d'alcool ou boissons alcoolisées à 22° ou moins, ou 1 L d'alcool éthylique non dénaturé à 80 degrés ou plus, ou un assortiment proportionnel de ces catégories.
Consulter la fiche pratique Ooreka

3. Prenez certaines précautions pour voyager en République Dominicaine

Certains éléments doivent être connus et non négligés pour voyager en République Dominicaine.

La sécurité

Le ministère des Affaires étrangères français attire l’attention sur la recrudescence de la délinquance (vol à l’arraché et agression à main armée). Les principales zones touristiques concernées sont :

  • Bavaro – Punta Cana (notamment, la périphérie des nombreux hôtels « tout inclus ») ;
  • Saint-Domingue (notamment, la zone coloniale) ;
  • la péninsule de Samana (notamment, Las Terrenas).

Il est recommandé d’observer une vigilance renforcée lors de votre séjour, et de respecter certaines règles de bon sens :

  • ne vous déplacez pas seul la nuit dans des endroits isolés ou sur la plage ;
  • ne portez pas sur vous, de manière ostensible, des objets de valeur (montre, bijoux…) et/ou d’importantes sommes d’argent ;
  • ne laissez ni document ni effets personnels dans votre véhicule, et évitez de vous garer dans des endroits sans surveillance (les vols par bris de glaces sont fréquents) ;
  • gardez sur vous uniquement les photocopies de votre passeport et de votre billet d’avion, et placez les originaux en lieu sûr (par exemple, dans un coffre individuel à l’hôtel) ;
  • ne laissez jamais l’empreinte de votre carte de crédit, et ne la perdez pas de vue chez un commerçant au risque qu'elle soit « clonée » et votre compte débité par des personnes peu scrupuleuses ;
  • en cas d'agression, n'opposez pas de résistance et remettez ce que vos agresseurs vous demandent, car ils n’hésitent pas à se servir de leurs armes ;
  • pour les retraits d’argent, privilégiez les guichets automatiques situés à l’intérieur des banques.

Signaler son voyage

Vous pouvez vous signaler gratuitement auprès du ministère des Affaires étrangères en vous inscrivant au programme Ariane. Une fois vos données saisies :

  • vous recevez des recommandations de sécurité par courriels si la situation en République Dominicaine le justifie ;
  • vous êtes contacté en cas de crise dans le pays ;
  • la personne contact que vous avez désignée peut également être prévenue en cas de besoin.

La santé

Il n’y a aucune vaccination obligatoire. Néanmoins, il est recommandé de se faire vacciner contre les hépatites A et B, ainsi que la typhoïde.

Plusieurs maladies sont dues à la présence de moustiques :

  • la dengue et le chikungunya – prévoyez une bonne protection contre les moustiques (répulsifs, moustiquaires imprégnées et vêtements couvrants) ;
  • Le paludisme – il est présent partout sur l'île, y compris en bord de mer et dans les sites touristiques les plus réputés ; par mesure de précaution, le ministère de la Santé recommande de suivre systématiquement un traitement antipaludique pour l'ensemble du pays (Nivaquine®) ;
  • le virus Zika transmis par des piqûres de moustiques tigres – il est recommandé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse de différer leur séjour en République Dominicaine.

En outre :

  • évitez les baignades en eau douce et dans les eaux stagnantes en raison du risque de transmission parasitaire ou bactérienne de leptospirose ;
  • ne caressez pas les animaux que vous rencontrez (risque de rage).

Le risque alimentaire 

L’eau du robinet n’est pas potable. Appliquez les précautions d’usage :

  • ne pas boire l'eau du robinet ;
  • éviter les glaçons ;
  • peler les fruits ;
  • privilégier les aliments cuits.

Le risque de catastrophes naturelles

La République Dominicaine est soumise au risque de cyclones de juin à novembre. Des orages violents et de fortes rafales de vents peuvent paralyser les transports et endommager les infrastructures. Il est donc impératif de se tenir informé des conditions atmosphériques pendant toute cette période, et d’appliquer à la lettre les recommandations des autorités locales et de l’ambassade.

L’ensemble du pays est fortement exposé au risque de séisme – l'île a connu des tremblements de terre de forte magnitude en 1946 et 2003, notamment – et de tsunami.

Lire l'article Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Paludisme

Article

Lire l'article Ooreka