Formalités pour un voyage au Mali

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en février 2020

Sommaire

Formalités pour un voyage au Mali

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Vous devez effectuer un voyage au Mali. Ce pays d’Afrique, dont la capitale est Bamako, est situé à 5 h 20 de vol de Paris.

Vous trouverez dans cette fiche pratique les formalités pour un voyage au Mali.

 

1. Munissez-vous de certains documents pour un voyage au Mali

Pour pouvoir séjourner au Mali, un certain nombre de documents administratifs sont requis.

Pour entrer sur le territoire

Vous devez être en possession :

  • d’un passeport valide 6 mois après la date de retour ;
  • d’un visa de tourisme – il est délivré pour une durée de 30 jours et peut être renouvelé sur place ; le délai habituel est de 2 à 4 jours.

Pour obtenir votre visa, rendez-vous au consulat du Mali en France afin d'y remplir le formulaire de demande. Munissez-vous :

  • de votre passeport en cours de validité,
  • d'une photo d’identité récente.

Pour un visa simple de 1 mois à entrée unique, le coût est de 70 € ; s'il vous faut l'obtenir en urgence, vous pouvez demander un visa express (délivré en moins de 1 heure) en payant un supplément de 20 €.

Pour conduire une voiture

La plupart des grands axes du réseau routier du pays sont goudronnés et en bon état, mais la sécurité sur les routes est relative. Évitez de voyager non accompagné et ne roulez pas de nuit. 

Pour conduire ou louer une voiture au Mali, le permis de conduire français suffit, mais vous pouvez demander un permis international avant de partir. Il s’obtient gratuitement auprès de la préfecture de votre lieu de résidence.

Pour en savoir plus

Pour obtenir toutes informations utiles, prenez contact avec :

  • L'ambassade du Mali en France – 9, rue du Cherche-Midi, 75263 Paris Cedex 06. Tél. : +33 1 45 48 58 43. Courriel : paris@ambamali.fr
  • Le consulat du Mali en France – 53, rue Hoche, 93177 Bagnolet. Tél. : 01 55 82 08 30. Site Web : http://consulatdumalienfrance.fr
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Respectez les formalités douanières

Le français est la langue officielle au Mali. Mais on y parle aussi le bambara, le songhaï, le touareg et l'arabe.

Les moyens de paiement et devises

La monnaie locale est le franc CFA, monnaie commune de 14 pays africains membres de la zone Franc.

Il est possible de changer facilement des euros dans la plupart des banques ou les grands hôtels.

La carte de crédit Visa est la plus couramment acceptée au Mali. Il existe des distributeurs de billets dans les grandes villes (Bamako, Ségou, Sikasso, Kayes et Tombouctou).

Les chèques de voyage sont également reconnus par les principales banques des grandes villes maliennes.

Ce qu'il est possible de rapporter en France

L'artisanat local est très développé au Mali : objets en bois d'ébène, masques et statuettes sont très prisés. Vous trouverez  également des boîtes en cuir, des bijoux et des poteries.

Concernant le tabac et l'alcool, la loi vous oblige à vous limiter à votre consommation personnelle. Les quantités maximales sont les suivantes :

  • Pour le tabac : 200 cigarettes, ou 100 cigarillos (d'un poids de 3 g chacun au maximum), ou 50 cigares, ou 250 g de tabac à fumer (tabac à rouler et autres).
  • Pour l'alcool :
    • 4 L de vin (non mousseux) ;
    • 16 L de bière ;
    • 1 L d'alcool ou boissons alcoolisées titrant plus de 22°, ou 2 L d'alcool ou boissons alcoolisées à 22° au moins, ou 1 L d'alcool éthylique non dénaturé à 80° ou plus, ou un assortiment proportionnel de ces catégories.
Lire l'article Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

3. Prenez certaines précautions pour voyager au Mali

Certains éléments doivent être connus et pris en compte pour que votre voyage au Mali se déroule au mieux.

La sécurité

Le tourisme au Mali est déconseillé par le ministère des Affaires étrangères français en raison des menaces terroristes prévalant dans la partie sahélienne. Le territoire est classé en zones rouge et orange. Renseignez-vous sur les secteurs dangereux en consultant le site France Diplomatie.

Les risques d’attentat et d’enlèvement dans les zones classées rouge par le ministère des Affaires étrangères sont actuellement particulièrement élevés. Situées au nord de la ligne Kayes, Ségou et Mopti, ces dernières sont à éviter absolument.

Signaler son voyage

Si vous devez impérativement vous rendre au Mali, inscrivez-vous au préalable sur le site (gratuit) du programme Ariane. Cela vous permet ensuite :

  • de recevoir des recommandations de sécurité par courriels si la situation dans le pays se dégrade ;
  • d'être contacté en cas de crise ;
  • de savoir que la personne contact que vous avez désignée sera également prévenue en cas de besoin.

Les us et coutumes à connaître

Le Mali est un pays musulman à 90 %. La population est très pratiquante. Aussi, adoptez une tenue vestimentaire décente et un comportement adéquat.

La santé

Les infrastructures médicales sont insuffisantes, même à Bamako. En cas de problème de santé grave, mieux vaut envisager une évacuation vers Dakar ou Abidjan, après avoir contacté votre assurance d’assistance et l’ambassade de France.

Les vaccins

Le vaccin contre la fièvre jaune est exigé au passage de la douane. Il doit être fait dans un centre agréé, au moins 10 jours avant votre départ.
Outre les vaccinations obligatoires (diphtérie, tétanos et poliomyélite), celles des hépatites A et B et éventuellement de la rage et des méningites à méningocoque A et C sont recommandées.

Les moustiques

La protection contre les moustiques par répulsifs, moustiquaires imprégnées et vêtements couvrants est recommandée pour limiter la transmission de maladies.

Le paludisme est présent au Mali, qui est classé en zone 3. Un traitement préventif antipaludique est indispensable, même en ville. Il consiste en la prise d'atovaquone-proguanil (Malarone® ou l'un de ses génériques), de doxycycline ou de méfloquine (Lariam®).

Les risques dus à l'eau

Le risque de bilharziose est grand. Les eaux douces (fleuve Niger, lacs, marigots et autres plans d'eau) contiennent de très nombreuses larves de parasites, et les baignades y sont donc déconseillées. Cette recommandation concerne notamment les mares de Banani (en pays dogon) et de Siby (aux environs de Bamako).

Le choléra est également présent au Mali. Appliquez les précautions élémentaires d’hygiène :

  • ne buvez pas l'eau du robinet ;
  • évitez les glaçons ;
  • pelez les fruits et légumes ;
  • préférez les aliments cuits ;
  • lavez-vous soigneusement les mains avant chaque repas.

En cas de problème, contactez l'ambassade de France à Bamako : Square Patrice Lumumba, BP 17, Bamako. Tél. : +223 79 41 62 51. En cas d'urgence +223 66 75 01 00. Courriel : cad.bamako-amba@diplomatie.gouv.fr. Site Web : http://www.ambafrance-ml.org/

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka